Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilAssociationLes billets du PrésidentGeindre ou agir, il faut choisir
Actions sur le document
  • Imprimer

Geindre ou agir, il faut choisir

Mots-clés associés :
Le régent est mort. Sur sa tombe fleurissent aujourd’hui de nouvelles espèces de pédagogues. Moins prestigieuses, mais aussi moins envahissantes, ces pousses portent en elles toutes les caractéristiques de l’espèce défunte. Elles ont aussi, par les bienfaits de la mutation, acquis de nouvelles propriétés. Celles-ci ne sont pas encore toutes reconnues, elles ne sont pas négligeables pour autant.

Travailler sur la perception de notre image plutôt que jouer les Calimero, c’est le choix retenu par le comité SPVal. Agir seuls et se contenter d’explorer le microcosme scolaire ? Cette option fut écartée à l’entrée du processus de réflexion. Convoquer un regard extérieur s’est imposé comme une évidence. Elle se matérialisa par la signature d’un contrat avec le groupe conseil Eurofin Hospitality.

Aujourd’hui l’opération est en route. Une revue théorique le l’image de la profession a été réalisée. Elle est basée sur la perception des enseignants eux-mêmes, des parents et des élèves. Ce rapport effectue une projection sur les trois moments de l’axe temporel, passé, présent et avenir. Il aboutit à une synthèse de l’image de la profession auprès du grand public. Il s’agit maintenant de confronter ce rapport théorique à la réalité. Pour ce faire, trois actions concrètes sont en cours de préparation.

Atelier croisé entre enseignants et parents Un échantillonnage représentatif de parents et d’enseignants sera réuni pour une journée de travail. Le programme prévoit une collecte d’information sur la perception du métier par un questionnaire fermé. Celui-ci regroupera des questions sur les avantages et les difficultés de la profession, son rôle dans la société, la formation et les compétences nécessaires, le respect et la reconnaissance dont la profession jouit et enfin les attitudes et les capacités de communication des enseignants. Après analyse et transcription graphique des réponses personnelles, les participants débattront de leurs positions respectives. Dans une deuxième partie, des activités ludiques confronteront les perceptions passée et présente de la profession dans le but de dégager une image souhaitée dans le futur.

Atelier avec des élèves Provenant de classes des degrés 5 et 6P, des d’élèves, informés par leurs titulaires respectifs, seront invités à réfléchir sur leur perception des enseignants. Un questionnaire élaboré à l’intention d’enfants de 10-11 ans par Philippe A. Genoud de l’université de Fribourg constituera le point de départ de la journée. Une discussion recueillera ensuite les impressions nées des réponses apportées au questionnaire. Dans une troisième partie, une activité confrontera la vision des enseignants développée par les élèves avec celle de l’enseignant idéal qu’ils pourront imaginer.

Interviews de leaders d’opinion Des personnalités actives dans les domaines culturel, économique, sportif, pédagogique, politique et médiatique seront approchées pour planifier un entretien individuel. La rencontre sera conduite sur la base d’une série de questions ouvertes sur thématiques similaires à celles développées dans l’atelier parents-enseignants décrit ci-dessus. La compilation des réponses permettra une analyse qui affinera grandement le rapport théorique précédemment établi.

Il est évidemment difficile de décrire ici de façon exhaustive les enjeux de l’entreprise menée conjointement par le comité SPVal et Eurofin Hospitality. Ceci est d’autant plus vrai que cette action est encore dans sa phase préparatoire. Une bonne compréhension du processus nécessite la discussion directe et le jeu des questions réponses. Dans ce but, une présentation de la démarche et de ses objectifs sera développée lors de l’assemblée extraordinaire des délégués fixée le 18 janvier à Martigny. Elle mettra en lumière le bénéfice que nous pourrons retirer d’une collaboration avec un organisme professionnel rompu aux techniques de communication. La teneur des résultats attendus et leur exploitation à l’interne et à l’externe mérite aussi des explications et des échanges d’idées.

Dans ses Maximes, François Proust disait : « Les hommes préfèrent se plaindre du tyran plutôt que de se demander pourquoi ils lui obéissent. » Les enseignants lui donneront tort chaque fois qu’ils opposeront aux vents contraires à leur mission la proue optimiste et dynamique du navire sur lequel ils sont tous ensemble embarqués. Les démarches menées dans l’opération décrite dans cette page devraient y contribuer.

Didier Jacquier

Président SPVal

 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA