Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilAssociationLes billets du PrésidentDu partage à l’échange, je reçois et je donne…
Actions sur le document
  • Imprimer

Du partage à l’échange, je reçois et je donne…

Mots-clés associés :
On a tué le marchand de cartes postales. Une pluie généreuse et parfaitement gratuite arrose de milliards d’images les fans de pixels scotchés à leurs écrans. Du coucher de soleil que l’on cadre dans l’objectif de son portable à une vue époustouflante sur le Grand Canyon, par Facebook ou un autre des réseaux dits sociaux, tout se partage.

Du creux de son canapé, chacun peut suivre les exploits d’un voisin surfant sur de magnifiques vagues australiennes. Dans la même minute, l’internaute est à même de commenter le parcours d’un virtuel ami aux prises avec les dunes hostiles d’un désert au bout du monde. En temps réel ou presque, il peut déplorer la folle audace de cambrioleurs actifs sur le sol ibérique et dans le véhicule d’une connaissance. Quelques clics plus loin, le curieux sait pourquoi les volets ne s’ouvrent plus dans la façade du dentiste qui accorde à son bronzage les soins qu’il réservait à ses patients. Tout se partage et tout se sait, le monde a rétréci et nos longues-vues en font le tour.

Vraiment ? Si l’on sait à peu près tout des vacances ou des pérégrinations des gens que l’on côtoie, en va-t-il de même dans le monde scolaire lorsque les yeux d’un enseignant tentent de dépasser l’horizon tracé par l’angle du couloir ? Existe-t-il un Facebook pédagogique pour partager les réalisations quotidiennes ? Peut-être, car la SPVal, en collaboration avec MobileTic et le projet Ardon classes numériques, s’est lancée dans un projet visant le partage. Le bébé est encore un peu fripé et il n’est pas bien lourd. La gestation l’a doté de tous les organes, mais les muscles doivent s’arrondir. Les fées se pencheront-elles sur le berceau de la nouvelle Bibliothèque Numérique mise à disposition des membres de la SPVal ? Ses géniteurs le souhaitent en lançant l’outil dans les méandres de la toile.

Laissons là les comparaisons et parlons pratique. En décidant d’ouvrir l’accès à la Bibliothèque dès la rentrée, les responsables prennent un risque car l’outil est au début de son développement. Cependant, comme les utilisateurs sont appelés à nourrir la plateforme de leurs propres créations, patienter encore deviendrait contreproductif. Faut-il attendre de savoir nager avant d’entrer dans l’eau ? Non. Les dés sont donc jetés et la balle lancée dans le camp des visiteurs.

En risquant un œil dans la valise, il ne s’agira pas de dire qu’elle est presque vide, mais de se demander quelles ressources entreposées sur les étagères de chacun peuvent lentement combler les manques. Un groupe de bibliothécaires est prêt à répondre à une avalanche de propositions. Partagez vos fichiers, vos liens intéressants, vos créations originales. Ne craignez ni le jugement des autres ni l’inévitable imperfection des recettes maison. Comme dans les rayons d’un supermarché, les denrées seront diverses. Le succès des produits dépendra des goûts divers des utilisateurs. Des expériences précédentes ont montré que le partage est plus facile à mettre en place que l’échange. Le défi est donc lancé pour que les utilisateurs ne viennent pas seulement se servir, mais proposent également des ressources pour glisser du partage vers l’échange. Un message électronique adressé à tous les membres SPVal à la rentrée propose ce nouvel outil à chacune et à chacun. Cette plateforme est maintenant propriété de notre association et son développement dépendra de l’investissement de ses membres.

L’année qui s’ouvre mérite de nouvelles résolutions. Le comité SPVal vous propose un verbe qui tiendra la vedette dans le courant des mois à venir : échanger. Pour alimenter la Bibliothèque d’abord, puis pour dessiner les contours de la Balade des Savoirs. Deux défis qui feront des enseignants membres de la SPVal des acteurs, des créateurs et des inspirateurs qui s’attelleront à former leur cohorte d’élèves. Ces enfants trouveront une place taillée pour eux entre les murs de nos classes, au sein de nos écoles, dans leur estime et dans celle de toutes les personnes pressées de les voir grandir harmonieusement.

Bonne année scolaire à toutes et à tous.

Didier Jacquier
Président SPVal

 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA