Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilAssociationLes billets du PrésidentDu bon sens, des échanges et de la patience
Balade des Savoirs 2015

BibNum

Problème ? Consultez notre FAQ.

«Décembre 2019»
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Mises au concours

Retrouvez ici les mises au concours de postes d'enseignants.

Billetterie

Conférence à trois voix

vendredi 16 janvier 2015, 19h00

Fondation Gianadda, Martigny

plus d'infos...

Inscription en ligne

Duo pédagogique
Quelle est la durée "minimum" pour un enseignant dans un duo pédagogique?
50.00%6 (50.00%)
33.33%4 (33.33%)
16.67%2 (16.67%)
0.00%0 (0.00%)
0.00%0 (0.00%)
Votes : 12
Liens

Le SER

 

AVECO

Bookmark & Share:
Actions sur le document
  • Imprimer
  • Bookmark

Du bon sens, des échanges et de la patience

Mots-clés associés :
«Le meilleur remède pour tous les problèmes, c’est la patience.» Plaute
Du bon sens, des échanges et de la patience

J’adhère à cette citation en y apportant quelques précisions. Dans le domaine de l’enseignement, nous savons qu’à force de patience, on peut arriver à de bons résultats. Trop attendre pour attribuer des mesures est aussi dangereux que vouloir aller trop vite pour certaines aides. Il faut donc trouver le juste milieu. Avoir du temps est un luxe qu’il faut exploiter au mieux.

Pour le travail de la SPVal, la patience est une bonne conseillère. Elle permet à certains dossiers de murir et d’avancer dans la bonne direction. Lors d’une demande d’un·e membre, le temps est souvent un facteur déterminant. L’interpellation d’un·e collègue nécessite une première réaction adaptée et généralement dans un délai bref. S’en suivent des démarches adaptées et des retours réciproques sur l’état du dossier. Des relations constructives avec les autorités scolaires locales ou cantonales sont nécessaires pour débloquer les situations. Des actions plus formelles ou officielles peuvent être entreprises dans les cas de blocus. Lors des actions des associations professionnelles d’enseignant·es (pour certains les syndicats), le temps est souvent compté.

Idéalement, un dossier important avec des impacts multiples devrait bénéficier d’un temps élargi pour les échanges de points de vue et les prises de décisions. À l’opposé, un sujet précis et restreint peut se régler de manière plus rapide.

La réalité est parfois moins idéale et des contingences administratives font évoluer un dossier de manière aléatoire. Le bon sens et des échanges ciblés solutionnent très souvent rapidement un conflit. À l’opposé, le traitement d’une problématique peut s’étendre sur une longue période si le choix des autorités se tourne vers la création d’un groupe de travail. Ce choix est parfois nécessaire pour impliquer toutes et tous les partenaires du dossier. Il est par contre contre-productif pour des situations précises qui peuvent se dégrader pour les élèves ou les enseignant ·es concerné·es. La SPVal conseille à ses membres d’informer la direction et l’inspectorat des situations critiques.

Voici des dossiers pour lesquels les échanges, le bon sens et la patience sont primordiaux:

– mise en pratique des directives pour les duos pédagogiques;

– gestion des propositions de répartition des domaines disciplinaires pour les duos;

– mesures pour les élèves aux comportements inadaptés;

– mise en place de la nouvelle adresse courriel professionnelle;

– introduction de la plateforme officielle (suite d’educanet2);

– transition et formation pour les nouveautés «numériques»;

– bilan de la gratuité de l’école et des choix des fournitures;

– organisation pour les 1H-2H et implications sur les autres degrés;

– planification des attributions (périodes et degrés) aux enseignant·es pour 2020-2021;

– suite de l’introduction des moyens de mathématiques en 4H et 5H dans ESPER (espace numérique PER-MER);

– ...

Le partage des différents points de vue entre les enseignant·es et les directions devraient avoir lieu lors de séances planifiées. L’interprétation du «en principe» doit être discutée ouvertement. Des délais pour la réflexion, l’analyse des documents sont nécessaires à chacun·e en vue de prendre une décision en toute connaissance de cause. La consultation de tiers (du Service de l’enseignement ou de la SPVal) pour des sujets pédagogiques ou administratifs est toujours possible et est fortement conseillée. Pour terminer, je détourne et j’adapte une citation de Plutarque: «La patience et le bon sens ont beaucoup plus de pouvoir que la force!».

Mots-clés associés :
 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA