Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilTribune LibreBulletin infos SPVal de novembre 2015
Actions sur le document
  • Imprimer

Bulletin infos SPVal de novembre 2015

Mots-clés associés :
La lecture du bulletin d'info SPval de ce mois de novembre me glace encore plus que la température de cette soirée...

Durant ce mois de novembre ont lieu les rencontres de la mi-semestre avec les familles. 
Et ce sentiment amer, toujours, de devoir encore expliquer pourquoi tel ou tel enfant, même en difficulté, ne pourra bénéficier de l'encadrement idéal rêvé fautes de moyens à disposition : heures d'appui à partager au mieux, places limitées dans les études dirigées, délais d'attente pour les prises en charges spécialisées.


Et une réunion de réseau mémorable où l'on sent l'incompréhension du pédiatre et l'impuissance de la psychologue face aux "gens qui nous gouvernent"...
Ce mois de novembre fut beau, heureusement pour le moral. Mais là, je crois que je sature... 


Directives sans argumentation pédagogique et sans possibilité de discussion, nouveaux moyens lourds à mettre en oeuvre, multiplication des situations à problèmes dans les classes et encore économiser ?????? 

Mais on va économiser quoi ? 


Ils vont faire quoi, tous ces enfants qui vont s'essouffler avant d'être vraiment grands ?
Je crois vraiment qu'il faut montrer, expliquer concrètement ce qui risque de se passer.
Je ne lis pas grand chose à ce sujet dans la presse "officielle", celle qui est lue par tous les Valaisans, par tous les parents. 


Quelques articles dans l'1dex, un bulletin sur notre site, quelques courriers de lecteurs, et... ?


Et pourquoi ne pas solliciter un appui de la part des pédiatres qui constatent les problèmes de leurs petits patients (tous les dys, TADAH,...), eux qui conseillent aussi
un suivi adéquat de la part de l'école et qui restent tout surpris quand on leur explique le manque de moyens.
Et pourquoi ne pas faire une liste de...toutes les listes d'attente pour les prises en charge spécialisées ?


Je veux bien alerter tous les collègues que je côtoie (mais on en parle presque quotidiennement !).
Je veux bien en parler aux parents (mais les principaux concernés sont déjà touchés).
Je veux bien en parler aux politiques que je pourrais rencontrer.


Mais j'ai aussi peur qu'on me renvoie sans cesse à mon statut de fonctionnaire privilégiée, qui ne regarderait que le pourcentage de son augmentation de salaire. 
Ce n'est pas le message important. 


Le message important c'est qu'on ne peut travailler efficacement avec des classes de plus en plus hétérogènes sans en donner les moyens.
Et que sabrer dans les premiers degrés, c'est la catastrophe assurée pour la suite...

Je sais, je suis un peu fatiguée ce soir, et j'ai une classe un peu...compliquée... et beaucoup de frustrations...


Merci de m'avoir lue !


Et merci pour toute l'énergie que le Comité va mettre dans cette mobilisation !

Elisabeth, enseignante de longue date...
 

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA