Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilAssociationLes billets du PrésidentLa vérité est au fond du bidon
Actions sur le document
  • Imprimer

La vérité est au fond du bidon

Mots-clés associés :
Rénovation scolaire : les enjeux visent-ils des changements en profondeur ? Séquence vécue et invitation à un éclairage pour jeter un oeil sous le fard.

Certains lisent l’avenir dans les entrailles d’un animal sacrifié, d’autres dans le marc de café. J’ai toujours douté de ces interprétations pronostiques inspirées par les viscères ou la poudre humide. Ma confiance n’est pas plus grande dans la cartomancie et toutes ses sœurs en suffixe, qu’elles se nomment ichtyomancie sur une plage estivale ou cristallomancie chez une voyante ou le long des sentiers serpentant audacieusement dans les massifs cristallins. Ces arts divinatoires peuvent-ils nous aider à décoder l’horoscope scolaire et pouvoir enfin savoir où va l’école ? La question fondamentale n’est pas de savoir où l’école va mais bien plutôt où elle doit aller et comment elle peut aujourd’hui évoluer. Nombre de pédagogues ont joué les poteaux indicateurs. Sont-ils encore d’actualité à l’heure de la géolocalisation par GPS ? De rénovation en mutation, l’institution a-t-elle fondamentalement changé ? La comparaison de photographies de classes cadrant un antique tableau noir ou un rutilant TBI pourrait nous faire croire que oui. Qu’en est-il réellement ? La rénovation atteint-elle les strates dans lesquelles éclosent les processus vitaux ou se cantonne-t-elle à un ravalement de façade ? Que de questions à résoudre durant une pause estivale plus propice à l’aération de la toile du parapluie que celle de la chaise longue.

C’est décidé, la rénovation sera visible, du moins dans les cinq mètres qui entourent mon salon. Du concret, enfin, du physique et du manuel pour des travaux sans prise de tête. Les outils sont prêts, sortis de leur emballage CORNERUISSEAU [1]. La première face à escalader sera rustique et immaculée. Derrière l’arête du canapé, la montée est laborieuse. La simplicité des couplets du prospectus est mise en péril et la jonction avec le plafond menace l’équilibre de la cordée. Diantre, un profil métallique se dresse sur le chemin. Son oxydation résiste à tous les efforts. Les produits acquis sont inopérants. Il va falloir trouver d’autres voies… Fichtre, deux heures d’efforts et trois mélanges abrasifs ont été nécessaires au retour du brillant. Le deuxième profil distant de quatre-vingt centimètres nargue le blanchisseur de parois. Surprise, les taches sont vaincues trois fois plus rapidement grâce à l’application des techniques expérimentées dans la gémellaire configuration. L’apprentissage est rapide, la progression avale les surfaces. L’atteinte du fond du seau blanchisseur délivre son message : « Apprendre ? Certainement, mais vivre d’abord, et apprendre par la vie, dans la vie. » Mon bidon est un plagiaire, Dewey le disait déjà dans son Credo pédagogique en 1897. Le contrôle des sources le confirme : d’autres affirmations viennent étayer la philosophie deweyenne : « L’éducation est un processus de vie, et non une préparation à la vie. » « Les enfants, n’arrivent pas à l’école comme autant d’ardoises vierges passives sur lesquelles l’enseignant inscrirait les leçons de la civilisation. Lorsque l’enfant entre à l’école, il est déjà intensément actif, et il s’agit pour l’éducation de prendre en main cette activité, de lui donner une direction. »

Sur Facebook, on écrit sur les murs. Ici, c’est au fond du bidon que le message était écrit. Mes murs aiment le partage, je vous confie leur secret pour l’année qui commence : aucun élève dans la classe, seulement des enfants qui vivent leur vie et qui n’ont pas besoin de la préparer puisqu’elle a déjà commencé…

Bonne vie 2011-2012 à toutes et à tous !

Didier Jacquier

Président SPVal

 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA