Aller au contenu. | Aller à la navigation

Personal tools
Se connecter
Navigation
Vous êtes ici :AccueilAssociationLes billets du PrésidentEnseignant·es – esprit d’équipe
Bookmark & Share:
Actions sur le document
  • Imprimer
  • Bookmark

Enseignant·es – esprit d’équipe

Mots-clés associés :
Soutenez-vous! Partagez vos ressources! Prenez soin de vos collègues! Unissez vos forces! Partagez vos difficultés! Coopérez! Trouvez des solutions communes! Relayez vos soucis! Contactez votre direction! Informez la SPVal!

Ces conseils et recommandations devraient correspondre à un réflexe corporatif du «corps enseignant». Si nous désirons faire avancer les différents dossiers qui nous préoccupent, nous devons être solidaires les un·es avec les autres. Lorsque je rencontre une situation problématique, je peux m’investir corps et âme sans pour autant trouver une solution. Je risque alors de m’exposer à un épuisement professionnel et personnel. Je peux également me tourner vers mes collègues pour partager cette situation particulière. En plus d’avoir un sentiment de soutien et de compréhension, ces échanges qui impliquent toute une équipe pédagogique débouchent souvent sur des pistes constructives de résolution de problèmes.

Ces discussions se faisaient habituellement dans les salles des maitres, autour du café, mais deviennent de plus en plus rares. La charge de travail, les exigences pour la différenciation et les compensations des désavantages phagocytent les temps hors de la présence avec les élèves. Le sentiment de courir après le chrono est un facteur de stress. Certain·es attendent la fin de la semaine pour décompresser et confier, dans un cadre informel, les péripéties vécues.

Les «stand-up meeting» qui se réalisent déjà entre les enseignant·es dans les couloirs des écoles, entre deux portes, avec les parents en début ou fin de journée constituent d’autres moments de résolutions de problématiques.

Est-ce suffisant? Peut-on encore continuer? Doit-on encore tenir le coup? L’intérêt du groupe classe passe-t-il avant celui d’un·e élève particulier·ère? Faut-il se mettre en danger?

Lorsque nous voyons qu’un·e élève a des difficultés scolaires, nous cherchons les causes et mettons en place des dispositifs d’aide. Nous devons en faire de même avec nos collègues.

La bienveillance doit également s’appliquer à nos pair·es. Certains signes, des remarques répétées, un changement de comportement, le changement d’implication... représentent des «signaux d’alerte» auxquels nous devons réagir. En qualité de collègue, nous pouvons être une force de conseil, une oreille attentive ou faire des recommandations. Cela fonctionne et est utile pour des problématiques «simples» qui doivent néanmoins être relayées au niveau de la direction. Cette dernière, comme autorité pédagogique et administrative, constitue une ressource à activer dans tous les cas.

Mais lorsque la situation est plus complexe, que les étapes de «coaching par les pair·es» ont été épuisées, il faut dire STOP! L’impulsion doit venir du collègue ou de la collègue en difficulté, mais peut être épaulée par l’équipe pédagogique qui a vu une situation de détresse. Cette dernière peut concerner un·e élève en particulier, le groupe classe et surtout un·e collègue. Une (ré)action rapide est nécessaire! Elle passe par une visite des responsables de centres, rebondit sur les adjoint·es, continue chez les directeur·trices, fait un crochet par les conseiller·ères pédagogiques et débouche finalement chez l’inspecteur ·trice scolaire. Il faut cependant éviter le «tourisme des visites» qui débouche sur un report de décision à l’étage supérieur.

Les actions entreprises, à chaque niveau de compétences, doivent soutenir le demandeur, la demandeuse, proposer des mesures et viser à gérer l’urgence du dossier.

Pour mettre en pratique cette «bienveillance et entraide collégiale» issue du professionnalisme des enseignant·es, je vous propose que vous renforciez votre esprit d’équipe pédagogique en échangeant quotidiennement avec vos collègues et de manière régulière avec les autorités scolaires (locales ou cantonales). 

 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA